A la UneActualitésConsoDu côté des MarquesHybridePeugeotPremier contactTestsVoitures propres

Peugeot 5008 : test de la nouvelle motorisation HYBRID 48V

3 Mins read

Le 1er mars 2023, Peugeot annonçait la stratégie vers une gamme 100% électrifiée, avec le lancement d’une nouvelle hybridation pour ses 2 SUV 3008 et 5008.

Cette proposition se traduit par l’arrivée d’un nouveau système HYBRID, qui se compose d’un moteur essence 1.2 PureTech 136 ch couplé à un moteur électrique de 28 ch intégré à la boîte de vitesse.

La promesse du lion : réduire de 15% la consommation de carburant, tout en bénéficiant d’un surcroît de couple moteur et d’une utilisation 100% électrique la moitié du temps.

Pendant nos essais à Malaga en Espagne fin juin, nous avons eu l’occasion de tester cette nouvelle motorisation avec un 5008, sur un parcours de 40km entre autoroute et centre-ville urbain. 

Cette hybridation légère tiendra-t-elle ses promesses ? 

m

Les avantages constatés de la micro-hybridation 

m

Lorsque l’on prend place sur le poste de conduite et que l’on démarre le moteur, l’instrumentation digitale i-Cockpit® affiche directement les informations relatives au fonctionnement du système hybride. 

On peut voir notamment en temps réel quel moteur est sollicité entre le moteur thermique et électrique, ainsi que les moments où la batterie se recharge en route. 

m

Car contrairement à un système plug-in hybride, où vous devez recharger votre batterie sur une borne ou une prise secteur à la fin d’un trajet, ce nouveau Peugeot 5008 HYBRID 48V recharge sa batterie dès lors que l’on relâche l’accélérateur. 

Ce procédé se manifeste par un freinage régénératif, qui utilise la force cinétique et l’inertie de la voiture en roulement, pour convertir cette énergie de mouvement en électricité. 

Dans les faits, cela se traduit par un fort frein moteur qui vous permet de ne presque pas utiliser la pédale de frein lorsque vous voulez ralentir. 

m

Pour en revenir au système hybride, le moteur thermique et le moteur électrique fonctionnent en même temps ou de manière indépendante, selon le meilleur moyen pour optimiser la consommation d’énergie. 

Par exemple, lorsque vous appuyez fortement sur l’accélérateur, le moteur électrique marche de concert avec le 1.2 PureTech pour lui apporter du couple supplémentaire. A bas régime, on ressent véritablement l’accompagnement du moteur électrique, qui agrémente chaque accélération de son « coup de boost » instantané et qui compense le temps de réponse du turbo. 

A l’inverse, lorsque vous ralentissez ou que vous circulez à basse vitesse, le moteur thermique s’éteint et laisse l’électrique prendre le relai. 

Tout ceci fonctionne de manière assez harmonieuse, la boîte de vitesse e-DCS6 à six rapports ne donne pas d’à-coups et le moteur thermique se montre suffisamment discret. Ainsi, on a un peu l’impression de rouler dans une voiture 100% électrique, où les accélérations sont fluides et immédiates. 

À la fin de ce premier essai, nous avons constaté un gain d’autonomie de 80 km ! (640km d’autonomie au départ avec le plein, 720km à l’arrivée). 

m

m

Quelques détails à améliorer 

m

Même si le tableau de cette proposition hybride est globalement positif, je souhaiterais tout de même noter 2-3 points qui me paraissent intéressants de partager à l’issue de ce bref essai. 

Tout d’abord, durant la partie du test en centre-ville, j’ai constaté que le moteur thermique ne laissait pas vraiment de place au moteur électrique. À chaque fois que je relançais le 5008 suite à un bref arrêt, j’entendais le moteur thermique se rallumer une fois passée la barre des 20 km/h. Cela se produisit même avant d’atteindre cette vitesse, lorsque je voulais par exemple démarrer vite pour m’insérer dans un rond-point.

Ensuite, lorsque je m’arrêtais à un feu rouge, le start-stop qui éteint normalement le moteur thermique le faisait se rallumer assez vite alors que le feu n’était toujours pas passé au vert. 

Ainsi dans ces conditions, mon sentiment de conduire une voiture électrique s’était un peu effrité. 

Enfin, le système de freinage régénératif à la décélération étant assez présent, j’ai trouvé qu’il était parfois un peu pénible doser la pédale d’accélérateur même pour maintenir une certaine vitesse de roulage lors d’un faux plat en descente par exemple.  

m

Pour terminer cet article, Peugeot nous a informés que ce nouveau système hybride sera prochainement étendu à l’ensemble de la gamme (208, 2008, 308, 308 SW et 408). Même s’il n’y a pas de date précise pour ces modèles, nous savons que les 3008 et 5008 sont produits à Sochaux et seront équipés de cette micro-hybridation pour le 2nd trimestre 2023. 

Related posts
A la UneActualitésHybridePremier contactVolkswagen

50 ans de Golf : essai de la dernière évolution (phase 2 huitième génération)

7 Mins read
Volkswagen fête en 2024 les cinquante bougies de la Golf, un best-seller mondial qui s’est écoulé à plus de 37 millions d’exemplaires,…
A la UneActualitésAudiElectrique

Audi e-tron GT : 3 nouvelles versions (2024)

3 Mins read
À Ingolstadt, le 18 juin 2024, Audi appelle les amateurs de grandes berlines électriques à la résistance face aux SUV et aux…
Actualités

Tesla offre 20 000 km de supercharge !

2 Mins read
Quand un constructeur automobile veut booster ses ventes, il applique des réductions ou des offres promotionnelles qui s’affiche en euros. Oui mais…
Power your team with InHype
[mc4wp_form id="17"]

Add some text to explain benefits of subscripton on your services.

2 Comments

Laisser un commentaire