A la UneCitroenCitroenEssais

Essai – Citroën DS3 Racing

5 Mins read

 

La Citroën DS3, depuis son lancement a rencontré un succès indéniable, jusqu’à maintenant sur ce segment on ne parlait que la Mini qui faisait l’unanimité, le constructeur français a relevé ce gros challenge et a clairement réussi sa mission.

Je n’étais jamais monté dans une DS3, je dois vous avouer que lors de ma visite au C42 j’ai littéralement craqué pour le modèle épicé de la gamme avec la DS3 Racing. J’ai donc eu en essai pendant une semaine cette DS3R qui ne l’oublions n’a été produite qu’à 1000 exemplaires.

Design

Le design de la DS3 est reconnu, personne ne peut oublier la première fois qu’il a vu une DS3 surtout en plein jour avec ses feux diurnes logés dans les entrées d’air dans le pare-choc et qui donne une touche bestiale. Ici dans cette version R la calandre à la particularité d’être peint dans la couleur du toit et des rétroviseurs, orange sur ma version d’essai, mais cette tendance à faire des couleurs bi-tons c’est bien Citroën qui l’a lancé et ça me plait beaucoup.

Cette édition dispose d’une multitude d’autocollants collés sur la voiture, personnellement je ne suis pas un grand fan de ça, je trouve que ça fait un peu « jackie-touch » surtout que celui sur le toit que vous voyez sur les photos est en option au prix de 400€ si je ne me trompe pas.

Pas de nouveautés du coté des feux qui sont similaires à la DS3, les jantes de 18 pouces sont magnifiques qui encore une fois utilisent les deux couleurs de carrosserie le orange vif et le noir, des touches de carbone sont omniprésentes même si ce n’est pas du vrai carbone cette imitation est du plus bel effet en retrouvant ce composant sur la lame avant, passage de roue, diffuseur arrière et même à l’intérieur mais ça on en parle un peu plus tard. Je dois dire que le design est fabuleux, agressif, j’ai eu du succès pendant cet essai, de nombreuses personnes qui tournent la tête et même des photos souvenir devant la voiture 🙂

 

Moteur

On achète cette DS3R pour son design mais il faut le reconnaître c’est surtout pour sa puissance que ses acquéreurs l’ont acheté, ici nous avons le même moteur que la DS3 de série 1.6L THP 150 mais il s’agit uniquement de la même base, celui de la DS3R est un 1.6L THP 200 capable de déployer 202 chevaux, un couple de 275 Nm, un 0 à 100km/h en 6.5 secondes et une vitesse max de 235 km/h. Pour toutes infos, je vous conseille de vous rendre sur le site de Citroën.

Comme vous le lisez, il y a ici de belles caractéristiques techniques en théorie mais évidemment la pratique reste le meilleur moyen de se faire une idée de cette voiture, première impression à l’allumage du moteur, ca ronronne, ca ronronne même beaucoup à bas régime à l’intérieur de l’habitacle. A l’extérieur de la voiture, il est dommage que l’on ne retrouve pas un joli bruit devant la voiture après c’est un « petit » 1.6L mais pour retrouver le sourire il faut se placer à l’arrière de la voiture et là on se dit que l’échappement est fabuleux, le bruit est envoutant.

Conduite

Pour ce qui concerne la conduite, le couple à bas régime est impressionnant on se sent pousser des ailes, les reprises sont franches mais attention à bien doser l’accélération  j’ai trouvé que la motricité se faisait pas si bien que ça, un peu trop fougueuse cette DS3R si on effleure un peu trop la pédale d’accélérateur elle patine et l’ESP s’affole il faut dire que ces derniers jours le beau temps n’a pas joué en ma faveur.

Je n’ai pas retrouvé le coup de pied au cul de la Mégane RS, certes on a ici 60 bourrins de moins et la MRS et un référence en la matière mais bon légèrement décu par cette motorisation d’autant qu’à haut régime le bruit n’est plus tellement envoutant.

 

Tableau de bord et équipement

Passons maintenant à l’intérieur du bolide pour découvrir un univers très sportif, Citroën Racing ne s’est pas trompé on a vraiment l’impression de se retrouver dans une voiture de sport, preuve en est les sièges qui sont de véritables baquets qui maintienne très bien et qui sont très jolie avec un mélange de cuir et d’alcantara.

Nous retrouvons le orange dominant sur toute la planche de bord ce qui est du plus belle effet, on a bien en main le volant en cuir avec un mélange d’imitation carbone, les compteurs sont très jolies avec un retroéclairage blanc, un petit bémol pour le commodo du régulateur de vitesse qui est très difficile d’accès puisqu’il est masqué par le volant, rien de folichon sur les autres commodo car ce sont les même sur une peugeot 307, PSA oblige mais c’est pas plus mal au moins on est pas perdu d’un modèle à un autre.

Coté console centrale, cette dernière est un modèle du genre, très peu de bouton, Citroën a simplifié un maximum et c’est une franche réussite surtout avec la finition carbone utilisée une nouvelle fois. La partie GPS/media center m’a déçu, la résolution de cet écran n’est pas à la hauteur, le GPS n’est pas terrible, je n’ai pas pu diffuser la musique de mon iPhone en bluetooth sur la voiture, on doit se limiter à brancher un jack sur son téléphone pour écouter de la musique ce qui est devenu un minimum. Par contre niveau son, la qualité est plutôt très bonne avec le système HIFI System.

Il me semble après que ce système date de 2010 ce qui expliquerait le retard technologique mais vous allez me dire que c’est une voiture à vocation sportive et non pas de technologie dernier cri et vous avez surement raison.

Conclusion

Pour résumer mon essai je dirais qu’il est en demi-teinte, je la trouve magnifique, son look ne m’a pas laissé indifférent sans mentir je dirais que c’est pour moi la voiture la plus belle dans sa catégorie, j’étais déjà fan bien avant de l’essayer de sa ligne donc de ce coté difficile d’être décu d’autant plus qu’en modèle racing elle est encore plus belle. Après l’euphorie, la joie retombe légèrement avec son moteur que je n’ai pas trouvé fabuleux, un bon couple à bas régime, des reprises qui collent au siège mais gâchées par une traction trop fougueuse après c’est ça aussi la sportivité. Il y a aussi le bruit qui aurait du être un peu plus perfectionné mais rassurez-vous ça reste une voiture d’exception qu’on oublie difficilement même si je trouve le prix légèrement excessif mais c’est une DS3 ne l’oublions pas.

Un grand merci à Citroën France de m’avoir fait confiance pour l’essai de cette DS3R.

Prix du modèle essayé : 31 340€ (Adhesif DS3 sur le toit : 400€ et Navigation MyWay : 950€)

Les + :

– Un look inoubliable et très typé « course »

– Position de conduite, direction très précise

– Freinage efficace

 

Les :

– Un équipement un peu vieillissant ( pas de feux Xenon, 

– Moteur sportif mais un peu trop fougueux

– Prix

[nggallery id=1]

Photos prises avec le Sony Nex-5R.

 

469 posts

About author
Fondateur et Rédacteur en Chef AutoDay.fr
Articles
Related posts
A la UneActualitésHybridePremier contactVolkswagen

50 ans de Golf : essai de la dernière évolution (phase 2 huitième génération)

7 Mins read
Volkswagen fête en 2024 les cinquante bougies de la Golf, un best-seller mondial qui s’est écoulé à plus de 37 millions d’exemplaires,…
A la UneActualitésAudiElectrique

Audi e-tron GT : 3 nouvelles versions (2024)

3 Mins read
À Ingolstadt, le 18 juin 2024, Audi appelle les amateurs de grandes berlines électriques à la résistance face aux SUV et aux…
A la UneActualitésKia

10 000 euros de moins sur le nouveau Niro !

1 Mins read
10 000 € de réduction sur le Kia Niro 100% électrique !
Power your team with InHype
[mc4wp_form id="17"]

Add some text to explain benefits of subscripton on your services.

6 Comments

Laisser un commentaire